Menu
Les Prix HiP Les Prix HiP
                        PRIX HiP         PARTENAIRES         
         PRESSE         CONTACT         QUI SOMMES-NOUS         NEWSLETTER

Les 3 finalistes des Prix HiP 2019 • catégorie "Société"




Les 3 finalistes des Prix HiP 2019 • catégorie "Société"
Réuni le 10 octobre dernier, le jury des Prix HiP 2019 a retenu trois ouvrages finalistes dans la catégorie Société. Le nom du lauréat sera dévoilé le jeudi 7 novembre 2019 à 14h au Salon de la Photo, lors de la remise des prix dans la Salle des Grandes Rencontres.

Les trois ouvrages finalistes :
Mexican Morgues, de Sébastien Van Malleghem (Photopaper)
Serge & Jacqueline, de Laure Vouters (Sophot)
Les Racines de la colère, de Vincent Jarousseau (Les Arènes)


INVITATION Cliquez ici pour obtenir votre invitation offerte à la remise des prix au Salon de la Photo (7 au 11 novembre 2019)


Les 3 finalistes des Prix HiP 2019 • catégorie "Société"

Mexican Morgues • Sébastien Van Malleghem

Nous craignons la mort et inventons des rituels pour en marquer son passage. Parce que cette mort ne peut se penser qu’à partir de la seule référence que nous connaissons – c’est-à-dire la vie –, des leurres sont nécessaires. D’où nos préférences sur la façon dont sera traité notre cadavre. Chaque mort nous étonne et nous scandalise comme si elle était la première. La nôtre nous épouvante. Il faudrait pourtant savoir la regarder en face, car sans l’horizon de cette mort, notre raison d’être s’éteindrait probablement aussitôt. Et il faudrait pouvoir regarder ses morts…
Ce livre est l’histoire d’une immersion. Ça ressemble à l’enfer, mais en fait c’est la vie. Sébastien Van Malleghem a longé le couloir, avancé dans la pièce, et traversé, loin, à en perdre la lumière, pour pouvoir la retrouver.
"Quand je suis sorti de l’avion à Mexico City, je me souviens avoir eu l’impression de respirer l’antre d’un cendrier à plein poumons, tant l’air de la capitale était chaud, moite et pollué. Luiz, mon guide et traducteur, était venus me chercher à l’aéroport, et à peine arrivé, il m’emmenait voir un match de catch mexicain, à mon grand désespoir. Impossible de rentrer à l’intérieur sans déposer mes boîtiers dans un casier à peine sécurisé. Hors de question. Et j’avoue que je désirais aller directement dans le vif du sujet qui m’attendait.
Luis changea de voiture, en ayant soin de choisir la plus pourrie possible afin ne pas attirer les regards du quartier mal famé de Colonia Doctores, où se situait la principale morgue que j’allais photographier."

Photopaper • 15 x 21 cm • 64 pages • 15 €
www.photopaper.fr

Les 3 finalistes des Prix HiP 2019 • catégorie "Société"

Serge & Jacqueline • Laure Vouters

– Mon histoire… je rêve depuis toujours de rencontrer quelqu’un qui veut écrire notre histoire… C’est le Seigneur qui vous envoie ! Parce que leur histoire d’amour est belle, Jacqueline veut la raconter, comme un désir d’éternité. En 2008, elle s’est mariée avec Serge, son amour de jeunesse. Perdu et retrouvé trente ans plus tard, au décès de son premier mari. La maman de Serge qui vit avec eux est à la fois complice et témoin de ces retrouvailles. Souvent, quand on pense à un récit, on pense aux mots. Mais Jacqueline est analphabète, et c’est peut-être pour cela qu’il lui semble normal de pouvoir raconter sa vie avec des photographies. Cette clairvoyance me touche. Je suis accueillie dans le quotidien de ce couple au langage spontané, aux gestes naturels, aux rituels singuliers. Un petit monde plus organisé qu’il n’y parait, où il existe une marraine des chiens et une voiture du Père Noël… Derrière des apparences difficiles, une vie tendre et lumineuse, parsemée d’humour et pleine de pudeur.
Sophot • 22 x 16 cm • 152 pages • 25 €
www.sophot.com

Les 3 finalistes des Prix HiP 2019 • catégorie "Société"

Les Racines de la colère • Vincent Jarousseau

Pendant deux ans, le photographe Vincent Jarousseau a posé ses valises à Denain, ville post-industrielle du Nord de la France. En lien avec le Forum Vies mobiles, un centre de recherche, il travaille à restituer en mots et en photos la vie d’une France oubliée qui s’est réveillée avec le mouvement des Gilets jaunes. Cette France entre les petites classes moyennes et la vraie pauvreté, loin des centres-villes et des transports en commun. La France « qui fume des clopes et roule en diesel », comme l’appelle en privé avec mépris le premier ministre Édouard Philippe.
Un documentaire sous forme de roman-photo où tout est vrai. Avec le dessinateur Eddy Vaccaro (pour les flash-back qui restituent la vie d’avant), Vincent Jarousseau a conçu un roman-photo, en couleurs, qui raconte la vie de ces familles qui souffrent. Les mots des bulles sont les leurs.
Les Arènes • 21 x 28,5 cm • 168 pages • 22 €
www.arenes.fr