Menu
Les Prix HiP Les Prix HiP
                        PRIX HiP         PARTENAIRES         
         PRESSE         CONTACT         QUI SOMMES-NOUS         NEWSLETTER

Les 3 finalistes des Prix HiP 2019 • catégorie "Monographie artistique"




Les 3 finalistes des Prix HiP 2019 • catégorie "Monographie artistique"
Réuni le 10 octobre dernier, le jury des Prix HiP 2019 a retenu trois ouvrages finalistes dans la catégorie Monographie artistique. Le nom du lauréat sera dévoilé le jeudi 7 novembre 2019 à 14h au Salon de la Photo, lors de la remise des prix dans la Salle des Grandes Rencontres.

Les trois ouvrages finalistes :
Dans mon jardin les fleurs dansent, d’Olivier Cornil (Les éditions du Caïd)
Trova, de Gilles Roudière (lamaindonne)
Voyage en pays du Clermontois, d’Israel Ariño (Ediciones Anómalas et Diaphane éditions)

INVITATION Cliquez ici pour obtenir votre invitation offerte à la remise des prix au Salon de la Photo (7 au 11 novembre 2019)


Les 3 finalistes des Prix HiP 2019 • catégorie "Monographie artistique"

Dans mon jardin les fleurs dansent • Olivier Cornil

« Dans mon jardin les fleurs dansent est une série entamée il y a quelques années, à Bugeat, en Corrèze, où ma mère a décidé d’aller vivre. C’est l’histoire simple, mais comme beaucoup d’autres pas toujours facile, d’une femme, d’une mère, de liens, de ruptures, de deuils et d’envies. De résignations et de renouveau, de souvenirs, de pleurs et de rires. Des images de là-bas et des textes d’ici. Une histoire. Hier, douloureuse. Belle, aujourd’hui. »
Esthétique sans prétention « plasticienne », artisanale et lente, formidablement perméable à l’humain comme à la poésie du détail, l'approche photographique d'Olivier Cornil se complète souvent de textes, de documents… Olivier Cornil livre ici, avec ses images de la série Dans mon jardin les fleurs dansent, le résultat d’un travail récent et très personnel à propos de sa mère et de la vie de famille, mené en Corrèze entre 2002 et 2018, aussi près des gens que des choses et du paysage. Olivier Cornil, depuis peu professeur à l’ESA Saint-Luc Liège, travaille un peu partout en Belgique et parfois ailleurs, ce qui a été régulièrement le cas lors des tournées du groupe Girls in Hawaii dont il fut longtemps « membre visuel » à part entière. Diplômé de l’ESA « Le Septante-cinq » à Bruxelles, il a exposé et publié, depuis lors, maints travaux mêlant souvent photographies et notes, à mi-chemin entre l’autobiographie pudique et une approche généreuse et sensible du documentaire. S’il a pas mal voyagé du temps où il était membre des Girls in Hawaii, c’est surtout par des missions ou des expositions en Belgique que son travail s’est fait reconnaître : biennale du Condroz en 2013, Mons 2015, Fluide biennale d’art contemporain à Thuin en 2015 et commande d’architecture pour la CFWB dans la même région, « Propositions d’artistes » chez Contretype, à Bruxelles, en 2012. Il a publié de nombreux livres d’artiste et une monographie, Homeland / Vladivostok, chez Yellow Now, en 2013. Il est également le fondateur, avec Emmanuel d’Autreppe de l’Image sans nom, un lieu dédié au livre et à la photographie à Liège.
Éditions du Caïd • 23 x 32 cm • 152 pages • 29 €
www.editionsducaid.com

Les 3 finalistes des Prix HiP 2019 • catégorie "Monographie artistique"

Trova • Gilles Roudière

Gilles Roudière appartient à cette famille de la photographie intuitive et sensible, il ne dit pas le monde tel qu’il est, mais tel qu’il le ressent. Aussi dans les images de Cuba qu’il livre, il n’y a ni intention de témoignage, ni intention documentaire. Rien n’est descriptif. Aucun indice, aucune étude géographique ou sociale. Là n’est pas son dessein.
Avec Trova, Gilles Roudière signe une balade photographique à travers Cuba à la façon des trovadores hispanoaméricains se rendant de ville en ville pour interpréter leurs chansons. Il se laisse porter par son voyage et livre des images en noir et blanc puissantes, au grain explosé. Sans jamais s’arrêter à la surface des choses, affranchies des poncifs et de toute tentation exotique, ses photographies jouent entre fiction et réalité et composent un récit qui semble sorti tout droit d’un film. Des photographies souvent à la frontière du surréalisme, portées par un regard fasciné et fascinant.
lamaindonne • 18 x 24 cm • 160 pages • 35 €
www.lamaindonne.fr

Les 3 finalistes des Prix HiP 2019 • catégorie "Monographie artistique"

Voyage en pays du Clermontois • Israel Ariño

Depuis juillet 2017, j’ai l’occasion de parcourir les communes du Pays du Clermontois, dans une dérive particulière lors de laquelle j’ai choisi de retourner sur des lieux sans histoire et des moments du quotidien à différentes périodes de l’année. J’ai voulu me confronter aux hasards de la marche, au désir de photographier des espaces intermédiaires qui, d’une certaine façon, m’intriguaient. J’ai essayé de relire ce territoire, de le court-circuiter pour créer un récit pastoral chargé de « révélations », où derrière la surface de chaque image, une autre se cachait. Ici, les images s’interrogent sur le passé en même temps qu’elles réfléchissent sur l’avenir. Il ne s’agit à aucun moment de porter un jugement moral sur les territoires traversés. Le propos est davantage de se débarrasser de toute une série de codes, d’idées péremptoires et de clichés qu’on associe à la connaissance d’un lieu, pour à la fin de notre trajet, essayer de découvrir la signification de ce lieu. Dans le cadre de cette résidence de création sur la communauté de communes du Clermontois, Diaphane éditions et les éditions Anómalas publient l’ouvrage Voyage en Pays du Clermontois.
Ediciones Anómalas et Diaphane éditions • 24 x 31 cm • 84 pages • 35 €
www.edicionesanomalas.com
www.diaphane-editions.com