Menu
Les Prix HiP Les Prix HiP
                  PRIX HiP         PARTENAIRES         
         PRESSE         CONTACT         QUI SOMMES-NOUS         NEWSLETTER

Les 3 finalistes des Prix HiP 2020 • catégorie "Société"




Les 3 finalistes des Prix HiP 2020 • catégorie "Société"
Réuni mi-octobre, le jury des Prix HiP 2020 a retenu trois ouvrages finalistes dans la catégorie Société. Le nom du lauréat sera dévoilé début novembre.

Les trois ouvrages finalistes :
Kinderszenen, de Lionel Jusseret (Loco éditions)
Khaos, de Ulrich Lebeuf (Les éditions de Juillet)
On n'est pas des robots - Ouvrières et ouvriers de la logistique, sous la direction de Cécile Cuny (Créaphis)


Les 3 finalistes des Prix HiP 2020 • catégorie "Société"

Kinderszenen • Lionel Jusseret

Kinderszenen laisse entrapercevoir l’intimité d’enfants autistes, leur manière d’appréhender l’espace et le monde. Il dresse un portrait d’enfants dit « autistes » dans la parenthèse de leurs vacances à la campagne. Loin de la violence des murs, cet ouvrage est un voyage onirique et mystérieux, parfois naïf, qui vous laisse découvrir l’énigme de ces « gamins-là ».
En 2012, Lionel Jusseret a commencé à photographier des enfants autistes après deux ans passés comme éducateur à l’association J’interviendrais qui offre aux enfants autistes profonds la possibilité de vivre des vacances en collectivité dans différentes maisons de campagne.
Il a fallu sept ans à Lionel Jusseret pour rassembler ces portraits, car l’épuisement physique et psychologique que générait un tel accompagnement ne lui permettait pas de travailler plus de deux semaines consécutives. « Les rencontres avec les enfants, non-verbales pour la plupart, c’était d’une puissance innommable.
J’ai eu le sentiment d’entreprendre un réel voyage en territoire étranger.
J’aimais bien dire que j’allais en Autistan, en référence à Josef Schovanec. Ou tout du moins, en bordure d’Autistan. » Dans ce travail, il donne à voir l’autisme. Non, les autistes. Il s’explique. « Selon un de mes collègues, on ne peut pas parler de l’autisme. Je veux dire, en tant que sujet. Simplement parce qu’on n’en sait pas grand chose et que ça reste très vaste. Le mot autisme,
ça veut tout et rien dire à la fois. C’est donc difficile d’en parler. Au mieux, on peut raconter des histoires d’autistes. La nuance est très importante. »
L’ouvrage reprend le découpage et les titres des 13 chapitres de Kinderszenen, la célèbre oeuvre pour piano de Robert Schumann qui disait qu’elle avait été conçue par un « grand enfant » comme « souvenir pour des personnes qui ont grandi ».
Loco éditions • 22,5 x 29 cm • 198 pages • 39 €
>> Achetez ce livre


Les 3 finalistes des Prix HiP 2020 • catégorie "Société"

Khaos • Ulrich Lebeuf

Depuis plus de vingt ans, le photographe Ulrich Lebeuf couvre les événements sociaux pour la presse française ou étrangère. Ces dernières années, il a pu constater la montée d’une violence sociale extrême avec des nouveaux territoires d’affrontement nommés ZAD, ou encore dans les rues de France depuis novembre 2018. Ces derniers événements ont obligé le photographe de presse à remettre en question sa photographie pour ne plus informer, mais questionner par un travail plus subjectif et sombre. Ses couleurs – le gris et le noir – fondent les hommes au décor d’un théâtre du mal-être, fantômes vivant cette terre comme leur tombeau. Cette série oscille entre l’essence de la photographie et l’existence d’une vision mentale du chaos, un état perpétuel de surgissements et de disparitions, en actualisant un réel virtuel plutôt qu’en reproduisant un réel tangible.
Les éditions de Juillet • 18,3 x 27 cm • 60 pages • 30 €
>> Achetez ce livre


Les 3 finalistes des Prix HiP 2020 • catégorie "Société"

On n'est pas des robots • Cécile Cuny

Que sait-on des mondes ouvriers de la logistique ? Que sait-on des gestes multiples qui font passer chaque jour des marchandises de main en main, de machine en machine ? Dans les territoires du périurbain des grandes agglomérations européennes s’active une population d’ouvrières et d’ouvriers exerçant divers métiers liés aux activités de tri, de stockage, de magasinage, de préparation de commandes, de manutention et d’acheminement. Opérations complexes, à peine visibles, où il n’entre pas moins de force que de savoir-faire, dont on mesure l’importance lorsque le moindre dysfonctionnement enraye le mécanisme des flux quotidiens et lorsque les rouages de la chaîne de production se bloquent.
Les terrains de recherche en France et en Allemagne, à Marne-la-Vallée, Orléans, Dietzenbach (près de Francfort-sur-le-Main) et Kassel, ont été explorés par une équipe composée de sociologues et de photographes. Cette enquête originale a nourri deux régimes d’écriture : celui, scientifique, de l’analyse d’un milieu technique, économique et social et celui, esthétique et sensible, de la création sous la forme d’observatoires et d’itinéraires photographiques.
Ce livre, retraçant des rencontres et des parcours, accorde une part importante et une grande attention à la parole et aux lieux de vie des ouvrières et des ouvriers qui affirment volontiers : « on n’est pas des robots ! » Rendre visible une partie de l’univers social de ces travailleuses et travailleurs, tel est le but de cet ­ouvrage.
Créaphis • 24 x 30 cm • 216 pages • 28 €
>> Achetez ce livre