Menu
Les Prix HiP Les Prix HiP
                        PRIX HiP         PARTENAIRES         
         PRESSE         CONTACT         QUI SOMMES-NOUS         NEWSLETTER

Lauréat du Prix HiP 2019 catégorie "Monographie artistique" : Trova, de Gilles Roudière (lamaindonne)




Lauréat du Prix HiP 2019 catégorie "Monographie artistique" : Trova, de Gilles Roudière (lamaindonne)
Le Prix HiP 2019 • Monographie artistique a été décerné à Gilles Roudière pour son livre Trova, aux éditions lamaindonne. La remise des prix s'est tenue ce jeudi 7 novembre au Salon de la Photo dans la Salle des Grandes Rencontres. Le trophée a été remis à Gilles Roudière par Simon Edwards, directeur artistique du Salon de la Photo, en présence de David Fourré, éditeur de lamaindonne.

Lauréat du Prix HiP 2019 catégorie "Monographie artistique" : Trova, de Gilles Roudière (lamaindonne)

Le livre

Gilles Roudière appartient à cette famille de la photographie intuitive et sensible, il ne dit pas le monde tel qu’il est, mais tel qu’il le ressent. Aussi dans les images de Cuba qu’il livre, il n’y a ni intention de témoignage, ni intention documentaire. Rien n’est descriptif. Aucun indice, aucune étude géographique ou sociale. Là n’est pas son dessein.
Avec Trova, Gilles Roudière signe une balade photographique à travers Cuba à la façon des trovadores hispanoaméricains se rendant de ville en ville pour interpréter leurs chansons. Il se laisse porter par son voyage et livre des images en noir et blanc puissantes, au grain explosé. Sans jamais s’arrêter à la surface des choses, affranchies des poncifs et de toute tentation exotique, ses photographies jouent entre fiction et réalité et composent un récit qui semble sorti tout droit d’un film. Des photographies souvent à la frontière du surréalisme, portées par un regard fasciné et fascinant.
lamaindonne • 18 x 24 cm • 160 pages • 35 €
www.lamaindonne.fr

Quelques mots

"Un grand merci au jury des Prix HiP. Il s'agit là de notre premier prix aux éditions lamaindonne.
"Trova" est un livre qu’il a fallu faire dans une certaine urgence. Cela faisait longtemps qu’on voulait le faire ; mais voilà, j’ai travaillé avec un photographe qui est une sorte de boulimique de la photographie argentique, et qui a décidé de faire un dernier voyage en décembre à Cuba, rapportant pas moins de 300 à 400 pellicules... Nous étions alors très pris par le temps, mais nous avons fait confiance à notre instinct... Que cet ouvrage puisse aujourd'hui obtenir un Prix me prouve que nous ne nous sommes pas vraiment trompés."

David Fourré, éditeur de lamaindonne, jeudi 7 novembre 2019
© James Vil
© James Vil